Archives pour la catégorie Pâques

L’arbre de pâques

Bonjour j’avoue avoir un peu laissé de côté le blog et privilégier un peu plus la page face plus lu pour partager les astuces de pâques ou autres.

Je vais finir de mettre ce qui à été fait pour pâques cela donnera des idées pour l’an prochain, ensuite je donnerais quelques idées de desserts fait à base des chocolats de pâques pour les écouler cela fermera ainsi ce chapitre.

Alors pour pâques nous avons créé nos paniers de pâques et notre arbre de pâques décoré en autre avec de vrais œufs peints et les animaux et œufs en pâte à sel du post précédent. Puis nous avons fait des petits poussins remplis de chocolats pour papy et mamie.

Pour le panier :

J’ai dessiné et coupé une croix avec un carré de milieu de 15×15 cm et des bords de 10×10 cm, ensuite mes loulous ont peint la face extérieur et mis des gommettes et des plumes. Une fois fais j’ai perforer à 1 cm du bord tous les 2 cm les bords internes de chaque côté que j’ai réuni en laçant un scoubidou. Pour finir j’ai découpé une langue de carton pour faire l’anse que les enfants ont peintes et que j’ai agrafé à la base du panier.

Pour l’arbre de pâques, j’ai récupéré un vieux pot de fleurs, y est placé un vase longiligne de type soliflore, j’ai remplis de cailloux et de sable le pot de fleur et est mis pour les cacher du sisal (cela peut être de la paille). J’ai également mis du sable dans le soliflore pour faire tenir les branchages. J’ai plus eu qu’a décorer, d’œufs, de rubans, de feuilles, d’une fleur broché  synthétique, de barrettes et pinces.

Pour les œufs, j’ai percé un trou de chaque côté, les ai vidé en soufflant dedans, les ai nettoyés, laissés sécher et peint avec les enfants. Ma peinture étant un peu trop épaisse cela n’a pas fonctionné, mais de la peinture peut être mise dans une boite de conservation avec l’œuf à l’intérieur, une fois le couvercle mis l’enfant secoue et l’œuf ressort tout peint.

Les poussins :

2 pots de yaourts peint en jaune et découpé pour que les bords fassent rond avec une languette où l’on perce un trou à la perforeuse, on y met une attache parisienne (ou une petite vis et écrou si pas d’attache parisienne) caché par une plume collée sur le pas de vis ou la tête de l’attache parisienne. Les ailes, crêtes bec et pattes ont été découpé dans des plaques fines de mousse et collé au pistolet à colle ainsi que les yeux.

Pâte à sel maison

Bonjour me revoilà,

pâques arrive avec son cortège de lapin, d’œufs, poussins et poules.

Il y a une dizaine de jour nous avons fait quelques sujets en pâtes à sel dont voici la recette, comment ajouté les colorants, les avantages coloré ou peinte, la conservation et des idées d’éléments déco :

Pâte à sel : 
1 verre de sel fin 
1 verre d’eau tiède
2 verres de farine
du safran pour faire le jaune
du piment en poudre pour faire le rouge
du colorant alimentaire : jaune, vert, rouge, bleu…

Préparer la pâte à sel

Mélanger ensemble les ingrédients de la pâte à sel. Si vous utilisez un colorant en poudre ajoutez-le à la farine et au sel.
Mettre dans un saladier ou un grand bol la farine et le sel. Bien mélanger avec les deux mains ou en utilisant une cuillère.
Verser l’eau en une seule fois et bien malaxer la pâte avec les mains. Elle doit être souple mais elle ne doit pas coller aux doigts. Si vous utilisez un colorant liquide, versez-le dans l’eau avant d’ajouter celle-ci à la farine et au sel.
Si elle est trop friable, ou si elle se met à ressembler à des grains de sable, ajouter un peu d’eau, jusqu’à ce qu’elle soit souple et facile à travailler.
Si au contraire, elle est trop molle et trop collante ajouter de la farine et travailler la pâte. Attention, ajouter toujours la farine ou l’eau en petites quantités et en prenant soin de bien malaxer la pâte à chaque fois.
.pate à sel

Conserver la pâte à sel

Contrairement à l’idée reçue la pâte à sel fraîche se conserve très bien de la manière suivante :
Enrouler la pâte à sel dans un torchon propre
Placer la boule enveloppée dans un sac en plastique
Mettre le sac au réfrigérateur
La pâte se conserve une bonne semaine.
Pour l’utiliser, vous devez prendre soin de la sortir du réfrigérateur 1/2 heure avant, sinon elle risque d’être un peu dure à travailler.*
Si vous êtes vraiment très pressé, placez la pâte dans un sac étanche et plongez le sac quelques minutes dans de l’eau très chaude mais non bouillante.

Cuire la pâte à sel

Avant de faire cuire la pâte à sel, laissez-la sécher dans un endroit sec. le temps de séchage moyen est de 12 h environ, mais ne dépassez pas 2 jours de séchage, car la pâte deviendrait trop friable une fois cuite.
Le séchage permet de :
réduire le temps de cuisson de la pâte à sel
éviter que des bulles d’air se forment pendant la cuisson
éviter la déformation à la cuisson
Il est très difficile d’indiquer un temps de cuisson pour la pâte à sel, car il peut beaucoup varier, mais il dépend toujours des mêmes éléments :
plus le temps de séchage est long, plus le temps de cuisson est court
plus l’objet à faire cuire est gros et épais plus le temps de cuisson est long
plus la pâte est molle (si elle a beaucoup d’eau) plus le temps de cuisson est long
Les principes à respecter :

Température de cuisson : entre 75°C et 110°C – Une température plus élevée fera gonfler la pâte à la cuisson
Le temps de cuisson moyen pour les petits objets (épaisseur 1 à 2 cm) est de 2 heures environ.
Faire cuire des objets en pâte à sel c’est comme la cuisine, la meilleure solution est de surveiller sa cuisson régulièrement et de retirer les objets du four dès qu’ils sont durs.
Colorer la pâte à sel

2 solutions sont possibles , à vous de choisir le mode de coloration le mieux adapté à l’âge de votre enfant et au temps que vous désirer consacrer à l’activité pâte à sel.

Coloration de la pâte à sel :

– Elle se fait au moment de la fabrication. Il suffit d’ajouter les colorants à la farine ou à l’eau
– Les pâtes colorées peuvent être préparées à l’avance et être mélangées ensemble
– Les pâtes colorées s’utilisent comme de la pâte à modeler
– Les couleurs changent un peu en cuisant, elles deviennent pastel, comme usées par le temps
– Les détails comme les yeux ou la bouche peuvent être ajoutés à la peinture ou au feutre après cuisson
– La coloration est très rapide
– La pâte à sel colorée avec des colorants naturels ou alimentaires est totalement non toxique, donc bien adaptée aux jeunes enfants

Peinture de la pâte à sel :

– La peinture de la pâte se fait après la cuisson
– Les détails sont faciles à peindre
– Les couleurs ne changent pas surtout si elles sont vernies
– La peinture peut être réalisée un autre jour
– La peinture peut prendre beaucoup de temps à l’enfant

Décorer la pâte :

Toute sorte d’objets peuvent être utilisés pour la décoration de ta pâte à sel.

Voici quelques idées :

L’oeuf : badigeonné sur la pâte à sel il lui donne une couleur dorée

Le lait : comme l’oeuf, mais attention de l’ajouter à mi-cuisson, sinon la couleur dorée peut tourner au marron !

Les graines de toutes sortes : lentilles, poivre, cumin, pavot, maïs, café, clous de girofle, anis ou l’étoile de badiane …

Le sable

Les pâtes alimentaires

Les végétaux : fleurs, feuilles, petites plantes ….

Les perles, les boutons … (attention utilise seulement des éléments qui ne risquent pas de brûler dans le four, ou colle les après cuisson)

Les paillettes


 

Quel beau gâteau aux yaourts à non on dirais de la…. Crème Brûlée !


Rien de plus commun me direz-vous que le fameux gâteau au yaourts. Certes !

Mais j’ai une petite astuce mis à part y rajouté fruits, confitures ou mélanger au chocolat pour en changer le goût. 

Je rajoute …

des arômes !

Oui oui des arômes ces petites fioles dont je me défiait mais qui au final sont bien pratique pour créer la surprise lorsque que l’on a pas eu le temps de faire plus complexe qu’un gâteau au yaourt ou tout simplement pour en changer un peu le goût. 

Mon préféré au Spéculos ! Mais aujourd’hui j’ai testé crème brûler ! Pas mal du tout mais je préfère toujours spéculos normal j’ai déjà en tant normal un gros faible pour ces petits biscuits 😉

Lancez-vous ! J’ai déjà fait des agréables surpris avec ces deux arômes, trouvez les vôtres 😉

Petite présentation du blog

Parce qu’une vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Aléas, joies, déceptions, coups de gueules, bonheurs…


Parce que je ne suis pas une maman parfaite comme ces « mères parfaites » de la blogosphère et des réseaux sociaux.

Vous savez ces mères qui se permettent de juger et critiqué sur les bouts de vie des autres mamans sans en véritablement connaître le contexte et la personne qui l’écrit.

Ces mères qui vous dirons qu’elles ne sont pas parfaites, quand on les nomme « mères parfaites » mais qui jugent et agissent comme tel, alors que bien souvent elles ont à balayer devant chez elle, ou se garde bien de dire comment elles gèrent car elles savent que cela ne plairait pas ou qu’elles ne font pas vraiment mieux.

La phrase « on ne naît pas parents on le deviens  » est véridique. Pour moi parents c’est aussi admettre que l’on peut se tromper, tirer parti de ses erreurs, essayer de les corriger et savoir se remettre en question pour le bien de ses enfants et surtout que personne n’a la science infuse. Ce qui marche chez l’un ne fonctionne pas forcément chez l’autre et que les solutions données dans les articles/livres spécialisés ou non ne fonctionnent pas toujours et en découvrir la cause.


Parce que je suis une femme avec un quotidien semblable à tant d’autres.

Alors pourquoi pas partager recettes, astuces, informations, tests produits, activités avec les enfants, déco, mode, bienveillance, montessori, réflexion, débats.


Parce que comme tout le monde je me pose des questions.

Pourquoi ne pas se les poser ensemble ?!

D’où le titre  » De tout et de rien «